Créer un site internet

La mise en route...

Après avoir validé de nombreuses heures de recherches pour accumuler le savoir nécessaire, avoir pris le temps de réflexion pour peser le pour et le compte et une prise de conscience sur les risques encourus par la mère et les petits et "l'après" de la portée, vous voilà théoriquement prêt à poursuivre la mise en route d'une portée.

Si ce n'est pas le cas ou vous n'avez pas vu l'article préalable à celui-ci, permettant de faire le point sur votre projet et les risques d'une telle démarche, je vous renvoie sur ce lien


SOMMAIRE

Choisir les futurs parents

La rencontre

L'accouplement


Choisir les futurs parents

Le choix des parents, des reproducteurs, est une phase cruciale ! En effet, ils vont représenter la base des petits, leurs fondations. Le choix devra donc être réfléchi et travaillé. Les deux parents doivent aussi tous les deux remplir des conditions de reproduction précises, cela permettra en plus d'avoir des petits en bonne santé, de diminuer de façon acceptable et raisonnable, les problèmes liés une portée.


La future maman

Biscotte

Son âge

Pour sa première portée, la rate doit être âgée (lors de la saillie) au minimum 4 mois et d'un maximum 9 mois. Avant elle sera trop jeune et après trop vieille pour une première portée. Dans le cas d'une deuxième portée (qui est très déconseillé) elle doit être faite avant les 1an de l'animal, avec un espacement 3 à 4 mois après le sevrage de la précédente portée. Si les âges ne sont pas respectés, le risque de complications augmente de façon plus ou moins exponentielle pour la mère et les petits.

Les rumeurs qui rapportent qu'à 7 mois/1 an les os du bassin se soudent sont complètement fausse ! Cette caractéristique n'est visible que chez le femelle cobaye (cochon d'Inde).

Sa santé et son caractère

  • Santé : La femelle doit être en bonne santé et ne posséder aucune maladie chronique. Car elles sont reproduite jeune, il n'y a aucun recule sûr leur santé sur le long terme, il est donc crucial d'avoir une généalogie connue, remontant au plus loin afin de déceler si sa famille possède des antécédents médicaux (mégacôlon, agressivité hormonale, prédisposition, ...) pouvant nuire à la portée. Si c'est le cas, suivant le type de maladie, il est préférable de se tourner vers une autre femelle.
  • Caractère : le caractère n'est pas héréditaire, donc vouloir reproduire une femelle parce qu'elle est adorable, n'entraînera pas des petits clones au même comportement. Néanmoins, cela aide grandement pour la socialisation des petits, une rate calme et sociable élèvera la plupart du temps des petits calmes et curieux, tandis qu'une rate agressive et non sociable engendrera des petits nerveux ...

Son physique

La future mère doit peser aux minimums 250 grammes et idéalement 300 grammes pour garantir les meilleures conditions pour une portée, la rate ne doit pas présenter non plus de surpoids, qui engendrerai plus de risques de mise-bas.


Le futur papa

Alpha

Son âge

Contrairement aux femelles, les mâles peuvent se reproduire toute leur vie sans problème. L'âge minimum d'un mâle reproducteur dont la généalogie est connue est de 12 mois (soit leurs 1 an), tandis que pour les autres, on attendra leurs 18 mois (1 an et demi) cela permettra d'attendre que leur caractère se stabilise (car chez eux, la crise d'adolescence est plus intense que les femelles) et déceler d'éventuels problèmes, comme des dérèglements hormonaux.

Sa santé et son caractère

  • Santé : le mâle doit présenter une santé de fer et idéalement une généalogie connut toute comme la femelle afin de déceler d'éventuelles pathologies à risques pour la portée.
  • Caractère : un bon caractère est nécessaire. On ne reproduit pas un mâle agressif, sur-dominant, cela peut en découler des petits tout aussi hargneux ! Il doit être proche de l'homme et sociable avec ses congénères.

Le poids

Il n'y a pas de poids précis pour un mâle, néanmoins il faut idealement beau mâle avec un bon poid de forme et non en surpoids ! Suivant son gabarit un poids minimum de 400 grammes est une bonne base !


La rencontre

Si les reproducteurs viennent d'endroit différent, il faudra mettre en place une quarantaine, il serait idiot de transmettre des maladies à la future maman ou au papa en se précipitant.

Elle doit ce faire en terrain neutre pour les deux rats, la future cage de maternité est en général la solution la plus utilisée.
La femelle doit être obligatoirement en chaleur lors de la rencontre avec le mâle, dans le cas contraire elle n'acceptera pas ce qui peut provoquer de violentes bagarres voire blessure d'un des protagonistes... 

Comment reconnaître une période de chaleur :

L'œstrus ou plus communément appelé "chaleurs" est la période pendant laquelle la rate est fécondable et donc prête à s'accoupler. Les chaleurs surviennent tous les 3 à 5 jours pendant 12 heures ou alors parfois elles se déclenchent en présence d'un mâle.
Elles sont facilement repérables quand le rate est démonstrative (mais ce n'est pas toujours le cas), on les détecte grâces aux signes suivants :

  • Légère dilatation de la vulve, qui est aussi couleur bleutée.
  • La rate a les oreilles qui "vibre" et sautille en se mettant en position (lordose) quand on lui gratte la croupe.
  • Les copines de cage qui lui grimpe dessus.
  • Elle est assez agitée.
  • Elle couine quand on la touche.

 

Quelques vidéos montrant une rate pendant une période de chaleur :

Une fois qu'on est sûr que la femelle est prête, que le mâle et le "terrain" de reproduction le soient aussi, on peut lancer la rencontre.

On peut s'y prendre de plusieurs façons :

  • Les mettre ensemble une seule fois, mais les chances de fécondation sont très faibles... 
  • Les présenter plusieurs fois d'affilée en les surveillant (meilleure solution) 
  • Les laisser ensemble quelques jours (mais cette dernière solution rend l'observation des saillies plus difficiles et des bagarres peuvent éclater quand la femelle en a marre par exemple...).

Parfois, le mâle n'est pas pressé de faire son œuvre, il faut parfois faire preuve de patience. Retirez-le quand vous voyez que celui-ci fatigue ou que la femelle le rejette. Si vous remarquez que le mâle à du mal à "courir" après la femelle, ce qui peut arriver avec les vieux, réduisez l'espace.


L'accouplement

Saillie rat

Comment ça se passe ?

L'acte, en lui-même est très rapide, à peine une seconde, le mâle grimpe sur la femelle qui prend une position appelée "lordose", c'est-à-dire dos arqué vers le bas, tête et croupe relevé avec la queue sur le côté, sans cette position l'accouplement serait impossible. Après chaque saillie, le mâle et la femelle se toilettent et par la suite la femelle reviendra "chercher" le mâle en sautant devant lui pour "l'inviter" de nouveau. Le vagin de la femelle est dilaté après la pénétration, un bouchon peut aussi se former. C'est la "protection" du mâle contre d'autres saillies de ses concurrents.
Une fois que la femelle en a eu assez, elle rejettera plus ou moins violemment le mâle, à moment-là il faut les séparer. Il est très difficile de savoir si l'accouplement à fonctionner dans l'immédiat, car les saillies sont nombreuses mais le taux de réussite de ces derniers est relativement bas... l'arrêt des chaleurs est un bon indicateur, mais sans être fiable à 100%.

Une fois ces étapes réalisées, il faut prévoir l'arrivée des jeunes et leurs développements, retrouver toutes ces informations dans la suite de la rubrique ici

×